Le chant de Smyrne
L'Harmattan
Mon premier roman pour adultes - ou plutôt tous publics - paraît début 2018. Il constitue en quelque sorte une continuation - et non une suite - de mon livre Dans les yeux d'Anouch (Gallimard Jeunesse), qui traitait de la déportation et du génocide des Arméniens de Turquie autour de 1915. Nous sommes ici à Smyrne, quelques années plus tard. En grec, "smirnéïko tragoudi" (le chant de Smyrne) désigne un style musical spécifique né au cours du XIXe siècle dans cette cité, qui reflète la culture et la sensibilité des diverses communautés qui la composaient alors et qui en faisaient la richesse. Ces chants sont un fil rouge qui se déroule tout au long de mon récit.

Fiche de présentation

Le chant de Smyrne Roland Godel

Pour construire cette saga historique romanesque, je me suis appuyé sur de nombreuses archives (études historiques, documents d'époque, témoignages, photographies, plans...) et j'ai effectué des repérages sur place, dans l'actuelle ville d'Izmir. Le récit se déroule entre 1919 et 1924. Il met en scène plusieurs familles de Smyrne (grecque, arménienne, turque, juive, levantine) dont l'existence et les rêves sont brutalement brisés à l'orée de la Catastrophe qui aura lieu en 1922.
Un million et demi de chrétiens grecs et arméniens sont  alors chassés d'Asie mineure. L'épuration ethnique s'étend à toute la région, y compris en sens inverse. Après cinq siècles de prospérité, d'ouverture au monde, de raffinement et de cohabitation harmonieuse entre Levantins, Grecs, Turcs, Arméniens et Juifs, Smyrne, la "Perle du Levant", la merveille cosmopolite méditerranéenne, est détruite dans le sang, les larmes et le feu.
C'est la première fois qu'un roman en langue française traite de ces événements dramatiques qui se sont déroulés il y a cent ans, sur fond de montée des nationalismes et de l'intolérance.

Conférence publique
 

Smyrneincendie de Smyrne
 








 
  



Commander le livre 
sur le site des éditions L'Harmattan